Maroc : récits du tremblement de terre meurtrier

Maroc : récits du tremblement de terre meurtrier

  • Fouzia Mohammad, une collaboratrice marocaine d’AboutIslam, partage son expérience après le tremblement de terre meurtrier
  • Voici trois histoires de survivants du cœur du Maroc

Il était tard dans la nuit lorsque j’ai appelé ma famille comme d’habitude pour leur souhaiter une bonne nuit. Au bout d’un moment, mon téléphone a commencé à recevoir des notifications incessantes d’appels et de messages. C’était étrange !

En vérifiant mon téléphone, j’ai trouvé des amis et des parents qui me bombardaient de nouvelles inquiétantes sur le tremblement de terre de Marrakech, surveillant ma situation et celle de ma famille.

Cela m’a soudainement rappelé la terrible expérience que j’ai vécue lors du tremblement de terre d’Al. Hoceima a frappé en février 2004, mais la récente a été la plus dure après le tremblement de terre d’Agadir en 1960.

Alors que les efforts de sauvetage se poursuivent, voici les histoires de certains survivants.

Khadijah – La mort est prédéterminée

Khadijah, une femme d’une soixantaine d’années, est la seule survivante après que le séisme a englouti toute sa grande famille. Pour elle, c’était comme un cauchemar. En un clin d’œil, elle s’est retrouvée seule : sans enfants, sans frères et sœurs, sans famille et sans proches.

Khadijah a une autre chance de vivre. Car la mort est décrétée, personne ne peut jamais savoir quand, où et comment serait sa fin. Personne sur terre n’a le contrôle de son destin. Seul Dieu le fait.

Maroc : Récits du tremblement de terre meurtrier - À propos de l'Islam

Ahmed – L’égoïsme est toxique

Nous vivons à une époque d’égoïsme ; c’est difficile à dire, mais c’est une réalité. L’égoïsme augmente considérablement, surtout parmi les nouvelles générations.

Ahmed est un jeune dans sa première adolescence. Pendant que les gens horrifiés se surveillaient et couraient vers la sortie de secours, Ahmed ne se préoccupait de personne autour de lui, seulement de lui et de sa PlayStation !

Il fut le premier à sortir. Ahmed ne pensait pas à la mort ; il était heureux de se sauver lui-même et sa PlayStation !

Cela peut nous alerter sur le danger croissant d’égoïsme au sein de la Oumma. Nous devons veiller aux intérêts de chacun, car rechercher nos propres intérêts peut tout détruire dans notre communauté.

Propriétaire et locataire : tous deux sans abri maintenant

Un propriétaire harcelait son locataire pour qu’il paie le loyer avant l’échéance et l’a alerté de l’augmentation du loyer. Quelques jours plus tard, le propriétaire et le locataire se retrouvaient sans abri côte à côte !

Est-ce que cette vie est une question d’argent ? Et si ce propriétaire était gentil et patient avec ce pauvre locataire et avait de l’empathie pour lui ? Sa gentillesse ne serait-elle pas un acte durable qui le sauverait dans l’au-delà ?

Les tremblements de terre viennent nous réveiller, nous secouer de notre inconscience et nous arracher au monstre du matérialisme qui s’apprête à nous dévorer.

A lire également