6 choses à savoir sur le voyage nocturne

6 choses à savoir sur le voyage nocturne

Au cours du mois béni de Rajab, un événement véritablement miraculeux a eu lieu, connu sous le nom d’Al-Isra’ Wal-Mi’raj ou le Glorieux Voyage Nocturne et Miracle de l’Ascension.

Un voyage physique ?

L’ensemble du voyage d’Al-Isra’ et d’Al-Mi’raj n’était pas seulement spirituel, mais c’était un voyage physique comme le prouve le texte du Saint Coran et de nombreux hadiths.

Gloire à Celui qui a obligé son serviteur (le prophète Mahomet) à aller une nuit de la mosquée sacrée (Masjid al-Haram) à la mosquée la plus éloignée (Masjid al-Aqsa) dont Nous avons béni l’enceinte, afin que Nous puissions montrer à lui quelques-uns de Nos signes ; Il est sûrement Celui qui entend, qui voit. (Coran 17 : 1)

De ce verset, nous arrivons à la conclusion que le Prophète Mahomet (que la paix soit sur lui) a voyagé avec son corps physique à travers les mondes de l’Ascension. De plus, grâce à la grandeur du Pouvoir Caché, il a pu achever ce voyage en un laps de temps très court.

Al-Isra’

Isra’ ou Night Journey, un voyage horizontal, qui est le voyage du Prophète de la Masjid al Haraam à la Masjid al Aqsa. C’est le voyage clairement évoqué dans le Coran, dans les versets cités ci-dessus.

Al-Mi’raj

Mi’raj (Ascension) était le voyage vertical du Prophète vers le Ciel au cours duquel il montait à travers la majesté d’Allah depuis le Bait al Maqdis, le Dôme du Rocher, à travers les différents cieux jusqu’à ce qu’il atteigne ce qu’on appelle Sidrat-ul-Muntaha, ou l’arbre Lote le plus éloigné.

Al-Bayt al-Ma’mur

Lorsque le Prophète monta au septième ciel, il rencontra le Prophète Ibrahim (que la paix soit sur lui). Le Prophète a vu Ibrahim dos à al-Bayt al-Ma’mur. Chaque jour, 70 000 anges s’y rendent ; puis sortez-en et ne revenez jamais. Le lendemain, 70 000 autres anges s’en vont, sortent et ne reviennent jamais. Cela continuera jusqu’au Jour du Jugement.

Sidrat al-Muntaha

Le Sidra, ou arbre Lote, en arabe classique était également une métaphore de l’intellect, ainsi, comme nous le voyons au cours de ce voyage, une grande partie de ce qu’il a vécu dans le physique avait des dimensions métaphoriques puisque le Prophète dépassait littéralement le point que l’intellect humain peut comprendre ; un point qui lui est exclusivement réservé dans la présence intime ou la rencontre avec son Seigneur.

Il a visité le Jannah (le paradis) et l’enfer, a rencontré les prophètes, les anges (Hoor ul ‘ain) et a rencontré Allah Tout-Puissant, Sidrat al-Muntaha, un très grand arbre de sidr. Puis le Prophète monta vers ce qui est au-delà des sept cieux ; il entra au Jannah (Paradis).

Faisant référence au Mi’raj, le Coran dit :

Et en effet, il (Muhammad) l’a vu [Jibreel (Gabriel)] lors d’une deuxième descente (c’est à dire une autre fois). À proximité de Sidrat-ul-Muntaha [lote-tree of the utmost boundary (beyond which none can pass)], A proximité se trouve le paradis de la demeure. Quand ce qui couvrait le lotier le couvrait ! La vue (du Prophète Muhammad) ne s’est pas détournée (à droite ou à gauche), ni n’a transgressé au-delà de (la) limite (ordonnée pour lui). En effet, il (Muhammad) a vu les plus grands signes de son Seigneur (Allah). (53 : 13-18)

La prescription de la prière

Le Prophète Muhammad a reçu cinq fois la prière d’Allah pour sa Oumma au cours de cette conversation et cela a été prouvé par un certain nombre de Hadiths.

La prière des cinq fois est le culte le plus important dont tout musulman est extrêmement responsable, le premier et le plus important qu’Allah demandera à ce sujet dans l’au-delà, un point vital qui détermine la différence entre un vrai musulman et les autres (selon un Hadith) et un culte extrêmement impératif dont même les plus malsains, malades et handicapés ne sont pas excusés, mais sont responsables de l’offrir cinq fois par tous les moyens.

L’une des principales caractéristiques fondamentales et saillantes de ce culte est qu’il s’agit d’une conversation directe entre une personne et Allah. Par conséquent, on peut logiquement conclure qu’il est décerné au Prophète pour ses disciples lors d’une conversation très directe.

Le prophète Mahomet avait rencontré Allah et cela fait de lui un homme unique et le plus grand qui ait jamais vécu. Il avait été glorifié d’avoir été emmené dans les cieux, les galaxies et tous ces super espaces sur lesquels même notre technologie la plus avancée ne parviendrait sûrement pas à trouver son chemin.

L’imam Ali ibn abi Talib a dit :

« Allah a créé le Trône pour montrer Sa puissance et non pour s’en servir comme place pour Lui-même. »

J’espère que nous pourrons tirer les leçons et la sagesse d’Isra et de Mi’raj.

Source : AMuslima.

A lire également