Hajj 1444 : Les pèlerins « lapident le diable » alors que le Hajj culmine

Hajj 1444 : Les pèlerins « lapident le diable » alors que le Hajj culmine

Plus de 2,5 millions de pèlerins ont poursuivi jeudi 29 juin la lapidation symbolique du diable bravant une chaleur intense.

Le premier jour du rituel de lapidation de trois jours a commencé le mercredi 28 juin, premier jour de l’Aïd Al-Adha, à Jamrat Al-Aqaba.

En scandant « Allahu Akbar (Dieu est le plus grand) », des foules de pèlerins ont avancé par vagues autour de Jamrat al-Aqaba, le plus grand des trois piliers adjacents, bombardant Jamrat Al-Aqabah.

À Mina, certains ont cherché à s’abriter du soleil en se couchant sous des camions en stationnement, tandis que des volontaires de la défense civile inspectaient les tentes pour surveiller les pèlerins.

« Je ne penserai plus à refaire le hajj tant qu’il n’aura pas lieu en hiver », a déclaré Farah, une Tunisienne de 26 ans qui n’a pas voulu donner son nom complet. AFP. « Mon corps fond », a-t-elle ajouté.

Les pèlerins lancent sept cailloux derrière une clôture ou depuis un pont aérien tous les jours pendant trois jours sur chacun des trois piliers en béton de 18 mètres (58 pieds) de haut symbolisant le diable.

Les musulmans croient que Satan est apparu sur le même site au prophète Abraham, son fils Isma’il et sa femme Hagar, qui ont chacun jeté sept pierres au diable.

Après la cérémonie de lapidation, les pèlerins se dirigent vers La Mecque pour Tawaf Al-Wadaa.

Des musulmans du monde entier se rendent chaque année à La Mecque pour accomplir le hajj, l’un des cinq piliers de l’islam.

Le Hajj consiste en plusieurs cérémonies qui symbolisent les concepts essentiels de la foi islamique. Ils commémorent également les épreuves du prophète Abraham et de sa famille.

Tout musulman adulte valide qui peut se permettre financièrement le voyage doit effectuer le hajj au moins une fois dans sa vie.

A lire également