Le Palais d’Ishaq Pacha, à quelques kilomètres de la frontière iranienne. La montagne en arrière plan n’est autre que le mont Arara, où se serait échoué l’arche du Prophète Noé. regroupant plusieurs éléments architecturaux perses, ottomans, seldjoukides et arméniens, ce palais dont la construction débuta en 1685 et s’acheva en 1784 a la particularité d’être équipé d’un chauffage central qui se répartit dans le complexe de 366 pièces. Une première pour l’époque.

Palais d’Ishak Pacha