#CeJourLà : le 28 juin 1389, l’Islam pénétra les Balkans

C’est en cette date que les Ottomans affrontèrent et sortirent victorieux d’une coalition composée de serbes, de hongrois et de bulgares au Kosovo, au lieu appelé désormais « champ des merles ». 

Contrairement à ce que l’on peut penser, l’aventure européenne des Ottomans ne débute pas dans les Balkans, la campagne qui mena jusqu’au Champ des Merles n’étant que la continuité des conquêtes initiées à partir des années 1360 par Murat Ier et son fils Bayezid Ier. Une avancée fulgurante de la maison d’Osman en Europe qui se traduit par l’extension de leurs territoires au Nord de la Grèce, en Macédoine, en Dobrogée, en Bulgarie, titillant les possessions vénitiennes et faisant flotter l’étendard de l’Islam jusqu’au Danube. Ainsi naquit la Roumélie, province des Rūms (nom donné aux chrétiens par les Ottomans), que les européens nommeront plus tard Turquie d’Europe. 

Conquêtes ottomanes en Europe dans la deuxième moitié du XIVème siècle

L’Europe ottomane 

L’épopée des Ottomans en Europe est entamée plus tôt, dès 1354 quand Orhan, fils d’Osman fondateur de la dynastie, envoie son fils Suleyman Pacha traverser les Dardanelles pour ravir le château de Çimpe aux Byzantins et ainsi offrir aux ottomans leur première place forte sur le continent européen. Quelques mois plus tard, Gallipoli tombe entre leurs mains, la route vers l’ouest est ouverte. En 1371, un premier affrontement survient, la fameuse bataille de la Maritsa où, une fois n’est pas coutume, les Ottomans sortent vainqueur. À partir de cette date, ils s’emparent de l’antique Andrinople qu’ils renomment Edirne et où établissent leur nouvelle capitale, à moins de deux jours de marche de l’incontournable Constantinople, déjà cernée de toute part. Nous sommes en 1371, la Reconquista mettait fin à la domination musulmane à Cordoue et Séville qu’à l’autre bout de l’Europe l’Islam installa une de ses capitales. 

Edirne, capitale ottomane entre 1361 et 1453

La conquête de l’Ouest 

Continuant leur lancée vers l’Ouest, les forces armées menées par Murat en personne, lequel était accompagné de ses enfants, rencontre les troupes du prince serbe Lazar en 1389 au Kosovo. Murat tombe sur le champ d’honneur en martyr. Quand son fils Bayezid rentre à Andrinople, Lazar n’est plus mais les Ottomans demeurent. Même si le nouveau sultan ressort affaibli, la porte de la conquête des Balkans lui est ouverte.
Cette bataille rappelle à chacun que l’Empire Ottoman marqua l’Europe avant de marquer l’Asie. Murat et Bayezid furent les fers de lance des Ottomans de cette conquête de l’Ouest en Europe, et moins d’un siècle après le débarquement de Suleyman Pacha, Mehmet fils de Murat II prend Constantinople.

À propos de Le Web Master

Historien & militant associatif. Parcours d'études en histoire comprenant notamment l'étude de l'histoire contemporaine (Le premier XXeme siècle ; de 1914 à 1945), de l'histoire culturelle (histoire des minorités au Moyen Age, histoire des femmes, histoire des intellectuels au moyen âge), de l'historiographie (historiographie gréco-romaine, histoire des mouvements historiographiques contemporains), l'histoire Moderne (L'Espagne au XVI-XVII siècle, les Ottomans, Des Lumières à la République), de l'histoire médiévale(Thématiques du Moyen Age en Occident : Economie, Religion, Urbanité, Pouvoir, Échiquier politique, etc), l'Histoire Romaine (De la période archaïque à la République, De la République au Principat, Les éléments du pouvoir impérial), de l'Histoire Grecque (Période classique Période hellénistique), de l'histoire de l'économie (Le premier XXe siècle 1900-1945 Le second XXe siècle 1945-2000), de l'histoire de l'art (l'évolution des arts de la Révolution à la la seconde guerre mondiale) ainsi que d'importantes études sur le monde musulman.

Leave a Reply