Belkıs Şevket Hanım, la première musulmane dans les airs

Longtemps, on a pensé que la première femme Musulmane à occuper l’habitacle d’un avion était Sabiha Gökçen. Fille adoptive de Mustafa Kemal, dévoilée et laïque, elle incarne la symbolique de la Musulmane « libérée du joug de l’obscurantisme islamiste », si chère à nos idéologues islamopathes. 

Or, s’il s’avère que la première femme musulmane à piloter un avion est bel et bien originaire d’Anatolie, il convient de remettre les choses à leur place et de désigner  Belkis Shawket, arborant fièrement son jilbab, comme étant la première musulmane à prendre les airs. 

Sabiha Gökçen, servie par la propagande comme étant la première musulmane pilote d’avions
La citoyenne ottomane Belkis Shawket, en turc Belkıs Şevket Hanım, qui serait considérée selon la ministre de la famille socialiste Laurence Rossignol comme une  « nègre américaine pour l’esclavage », comprenez femme qui porte le hijab de plein gré, effectua son premier vol en avion le 1er décembre 1913, alors que Sabiha n’avait que 6 mois. 

Belkıs Şevket Hanım, première femme pilote d’avion

Il convient aussi de balayer la légende qui voudrait que Sabiha Gökçen soit la première musulmane à être rentrée dans un avion militaire, puisque l’avion dans lequel Belkis effectua son vol était un avion militaire, dans l’espèce un Deperdussin TT, employé par les forces armées françaises avant la première guerre mondiale. Son instructeur était d’ailleurs un officier ottoman, le capitaine Fethi Bey, et l’engin décolla à partir de la base militaire ottomane de Yesilkoy.

Un Deperdussin TT semblable à celui du vol de Belkis Shawket
Belkis Sevket Hania posant devant l’avion qui la transporta
Belkis était également une grande militante ottomane pour les droits des femmes, elle fut l’une des fondatrices de la Müdâfaa-y Hukûk-u Nisvân Cemiyeti (Société pour La Défense des droits des femmes), et journaliste au sein du journal Kadınlar Dünyası (« Le Monde des femmes »).

Femmes ottomanes étant venues assister au vol de Belkis
A propos de son vol, elle écrivit « au nom de la femme ottomane musulmane, en espérant que toutes les femmes sans distinction ethnique et religieuse aient le droit de voler ». L’objectif du vol était en effet de collecter des fonds afin d’acheter un avion militaire et permettre à toute femme qui le voudrait de fait un tour dans les airs. N’ayant collecté que 2.622 jurys, le projet de put se faire. 
Le monde musulman n’a pas attendu le féminisme Fourestien et Badinteriste pour faire avancer la cause des femmes avec la modernité, loin s’en faut, et madame Belkis Shawket est à elle-seule une leçon de féminisme.

À propos de Le Web Master

Historien & militant associatif. Parcours d'études en histoire comprenant notamment l'étude de l'histoire contemporaine (Le premier XXeme siècle ; de 1914 à 1945), de l'histoire culturelle (histoire des minorités au Moyen Age, histoire des femmes, histoire des intellectuels au moyen âge), de l'historiographie (historiographie gréco-romaine, histoire des mouvements historiographiques contemporains), l'histoire Moderne (L'Espagne au XVI-XVII siècle, les Ottomans, Des Lumières à la République), de l'histoire médiévale(Thématiques du Moyen Age en Occident : Economie, Religion, Urbanité, Pouvoir, Échiquier politique, etc), l'Histoire Romaine (De la période archaïque à la République, De la République au Principat, Les éléments du pouvoir impérial), de l'Histoire Grecque (Période classique Période hellénistique), de l'histoire de l'économie (Le premier XXe siècle 1900-1945 Le second XXe siècle 1945-2000), de l'histoire de l'art (l'évolution des arts de la Révolution à la la seconde guerre mondiale) ainsi que d'importantes études sur le monde musulman.

Leave a Reply