Charlie Hebdo : fini de rire ?

« Fini de Rire » était l’une des nombreuses « Une » qu’avait titré l’hebdomadaire endeuillé ce jour par un attentat terrible. C’était lors de la fameuse polémique déclenchée par les caricatures  sur le Prophète de l’Islam -SWS- où il fallait trouver réponse à cette question : peut-on rire de tout ?

Dans la logique de feu Charb, on peut. En 2013, lorsque le putschiste Sissi avait tué des milliers de personnes en une journée, pour un bon nombre d’entre elles brûlées pour ne pas qu’elles puissent être identifiées, Charlie Hebdo avait pris cela en raillerie et en avait fait une « une » tellement obscène que je ne peux la citer.

Le musulman ne répondant pas à la bêtise par la bêtise, nous ne nous moquerons pas de la bande à Charb, bien que nous le pourrions au nom de la liberté d’expression, mais nous resterons digne, tel notre Prophète qui ne s’est jamais réjouit du malheur des autres, et nous resteront ferme dans notre condamnation qui ne sera pas à géométrie variable.

Nous condamnons donc cet acte effroyable, qui cause beaucoup de mal à notre communauté, mais aussi les esprits tordus qui ne s’indignent que quand ça les arrangent, comme ceux-là qui ne lisaient jamais Charlie Hebdo et qui sont « secoués » qu’on touche à des journalistes, mais qui répondent absent quand des journalistes ont été bombardés par l’armée israélienne, ou comme ces autres souffleurs de braises, islamopathes confirmés qui préfèrent mettre de l’huile sur le feu, émotionnellement ou pas,  plutôt que d’appeler à l’union de toute la nation, dont les musulmans font partie, à leur grand regret.

 

À propos de Le Web Master

Historien & militant associatif. Parcours d'études en histoire comprenant notamment l'étude de l'histoire contemporaine (Le premier XXeme siècle ; de 1914 à 1945), de l'histoire culturelle (histoire des minorités au Moyen Age, histoire des femmes, histoire des intellectuels au moyen âge), de l'historiographie (historiographie gréco-romaine, histoire des mouvements historiographiques contemporains), l'histoire Moderne (L'Espagne au XVI-XVII siècle, les Ottomans, Des Lumières à la République), de l'histoire médiévale(Thématiques du Moyen Age en Occident : Economie, Religion, Urbanité, Pouvoir, Échiquier politique, etc), l'Histoire Romaine (De la période archaïque à la République, De la République au Principat, Les éléments du pouvoir impérial), de l'Histoire Grecque (Période classique Période hellénistique), de l'histoire de l'économie (Le premier XXe siècle 1900-1945 Le second XXe siècle 1945-2000), de l'histoire de l'art (l'évolution des arts de la Révolution à la la seconde guerre mondiale) ainsi que d'importantes études sur le monde musulman.

Leave a Reply