Sondage IFOP : Hollande rattrapé par Baghdadi ?

 

Croiser des sondages peut s’avérer un exercice intéressant, et parfois mener à des conclusions pour le moins stupéfiantes.

 

Deux sondages sont parus récemment :

 

– le premier réalisé par l’institut britannique ICMResearch au mois de juillet dernier, indiquant que 16% des français sont plutôt favorables à l’Etat Islamique en Irak, cette organisation terroriste dont on ne rappellera pas les méfaits tant ils sont nombreux, et ce taux grimpe à 27% chez les 18-24 ans. Parallèlement dans ce même sondage, on apprend que 38% des français sont favorables à l’entrée de la Moldavie et de la Géorgie dans l’Union Européenne. Ces résultats n’ont pas été médiatisés tant ils alimenteraient les craintes mais pourtant ils ont tout ce qu’il y a de plus sérieux.

 

– le second sondage publié par l’IFOP ce jour, indiquant que seulement 17% des français sont « plutôt favorables » à François Hollande, soit un taux historiquement bas et dont la courbe n’a pas l’air de s’inverser, à l’instar de la courbe du chômage.

Sondage ICM Research de Juillet 2014 : 16% de français "plutôt favorables" à ISIS
Sondage ICM Research de Juillet 2014 : 16% de français « plutôt favorables » à ISIS

Si on croise les données, on se rend compte qu’il y aurait presque autant de français « plutôt favorables » à Hollande qu’à l’Etat Islamique de Baghdadi !!! A ce rythme, Baghdadi sera peut être plus populaire chez nous que M. Hollande, c’est dingue non ?

On pourra die que c’est vite aller en raccourci, car en réalité la statistique est une science complexe, mais quand il y a statistiquement parlant autant de français d’accord avec leur président qu’avec un terroriste et deux fois plus de français d’accord sur l’entrée de la Moldavie dans l’Union Européenne que sur l’action de leur président, il y a de quoi s’inquiéter.

Du coup, en Irak, Hollande essaie peut être juste de remonter sa côte de popularité. Allez savoir…

 

À propos de Le Web Master

Historien & militant associatif. Parcours d'études en histoire comprenant notamment l'étude de l'histoire contemporaine (Le premier XXeme siècle ; de 1914 à 1945), de l'histoire culturelle (histoire des minorités au Moyen Age, histoire des femmes, histoire des intellectuels au moyen âge), de l'historiographie (historiographie gréco-romaine, histoire des mouvements historiographiques contemporains), l'histoire Moderne (L'Espagne au XVI-XVII siècle, les Ottomans, Des Lumières à la République), de l'histoire médiévale(Thématiques du Moyen Age en Occident : Economie, Religion, Urbanité, Pouvoir, Échiquier politique, etc), l'Histoire Romaine (De la période archaïque à la République, De la République au Principat, Les éléments du pouvoir impérial), de l'Histoire Grecque (Période classique Période hellénistique), de l'histoire de l'économie (Le premier XXe siècle 1900-1945 Le second XXe siècle 1945-2000), de l'histoire de l'art (l'évolution des arts de la Révolution à la la seconde guerre mondiale) ainsi que d'importantes études sur le monde musulman.

Leave a Reply