CONVERSION ISLAM : le cas Adam Neuser

histoire monde musulman, histoire islam, histoire ottomane

CONVERSION ISLAM : A l’époque moderne, une grande partie de l’Europe était en guerre contre la présence musulmane. Cependant, de nombreuses voix n’étaient pas de cet avis et souhaitait même l’effet inverse, à savoir une conquête ottomane du continent.

La Réforme protestante et le courant anti-trinitaire

À cette période de l’histoire, l’écrasante majorité des mouvances affiliées au christianisme professent le dogme de la Trinité. Cependant, la naissance du courant protestant remet en question un certain nombre de dogmes catholiques.

Le points de départ de la Réforme protestante est donné en 1517 par Martin Luther. Dans son ouvrage connus sous le nom de «95 thèses», le théologien remet en cause un certain nombre de pratiques et croyances catholiques. Il y rejette notamment le principe du Purgatoire et le système des Indulgences, affirmant solennellement «sola fide», seule la Foi peut sauver.

Martin Luther (1483-1546), initiateur de la Réforme Protestante

Face aux dérives du Catholicisme, le courant protestant proposa un retour à l’Ancien Testament, refusant entre autres le culte des saints perçu comme de l’idolâtrie.

De cette volonté d’expurger le christianisme de ces pratiques, un courant unitariste vit ainsi le jour. Celui-ci rejeta en bloc la trinité, affirmant que Dieu était une seule entité, reconnaissant Jésus simplement comme Messie et Prophète.

Une volonté de retourner au christianisme originel

Par le passé, la Trinité avait été rejetée par le prêtre Arius au IVème siècle. Cela donna naissance à l’arianisme, courant considéré comme hérétique par l’Eglise. Pour rappel, ce n’est qu’en 325 à Nicée sous Constantin que le christianisme adopta le dogme de la Trinité.

La Réforme protestante permit de faire émerger un véritable courant unitariste au XVIème siècle, notamment en Pologne, en Hongrie et Roumanie. Il en fut un également en Allemagne, dont l’épicentre était à Heidelberg. Celui-ci fit notamment parler de lui dans les années 1560 pour son opposition aux doctrines de Jean Calvin ainsi qu’à la discipline ecclésiastique protestante.

CONVERSION ISLAM : Du refus de la Trinité 

Parmi les figures du courant antitrinitaire d’Heidelberg, la plus connue est sans doutes Johan Sylvan. Ce théologien avait publié un manifeste en 1570 intitulé « Véritable confession Chrétienne de l’Ancienne Foi en un seul Vrai Dieu et au Messie Jésus le Vrai Christ, contre l’idole de Trinité et la fausse divinité à deux natures de l’Antechrist».

Condamné pour ses propos, il tenta de rejoindre la Vallachie (actuelle Roumanie). On l’intercepta avant qu’il n’atteigne sa destination. Ses adversaires le condamnèrent pour «hérésie» en place publique. Lui qui rejetait le trinitarisme pour affirmer l’unicité de Dieu.

Exécution de Johann Sylvan, le 23 décembre 1572 sur le marché d’Heidelberg

Adam Neuser (1530-1576), pasteur d’Heidelberg adhérant au courant unitarien, était également opposée à la discipline ecclésiastique protestante. Emprisonné avec Johann Sylvan, il était parvenu à s’enfuir, s’épargnant un sort funeste. Voyant que les germaniques refusaient l’unicité de Dieu, il entretint donc une correspondance avec le Sultan Ottoman Selim II. Dans une de ses lettres, Adam Neuser demanda aussi de l’aide militaire, affirmant que la Porte Sublime aurait le soutien des Allemands si elle était disposée à pousser ses conquêtes jusque-là.

Du Saint-Empire à l’Empire Ottoman

En perpétuelle recherche de la Vérité, il avait pris conscience que la seule religion en adéquation avec l’unicité divine était l’islam. Ainsi il se fit musulman et tenta de rejoindre les terres d’islam. Les archives de Heidelberg conservent la lettre qu’il avait rédigé au Sultan Ottoman :

Moi, Adam Neuser, Chrétien né en Allemagne et ayant le titre de prédicateur pour les gens de Heidelberg, ville où se trouvent les gens les plus éduqués à ce jour en Allemagne, je vole pour le refuge de Votre Majesté avec une profonde soumission, vous conjurant pour l’amour de Dieu et de votre Prophète, que la Paix de Dieu soit sur Lui, de me recevoir parmi vos sujets et votre peuple qui croient en Dieu. Car par la grâce du Dieu Omnipotent, je vois, je sais et je crois de tout mon cœur que votre doctrines votre religion sont pures, claires et acceptables pour Dieu. […] Il n’y a qu’un seul Dieu, qui n’a pas de fils.

Il mourut le 12 octobre 1576 à al-Constantinye (Istanbul), capitale des Ottomans, en tant que musulman. 

Sa conversion islam et son parcours furent très documentés.

Références

À propos de La Rédaction

La rédaction est composée d'historiens engagés dans le renouveau de l'histoire. Leur parcours de formation comprend notamment l'étude de l'histoire contemporaine (Le premier XXeme siècle ; de 1914 à 1945), de l'histoire culturelle (histoire des minorités au Moyen Age, histoire des femmes, histoire des intellectuels au moyen âge), de l'historiographie (historiographie gréco-romaine, histoire des mouvements historiographiques contemporains), de l'histoire Moderne (L'Espagne au XVI-XVII siècle, les Ottomans, Des Lumières à la République), de l'histoire médiévale (Thématiques du Moyen Age en Occident : Economie, Religion, Urbanité, Pouvoir, Échiquier politique, etc), de l'Histoire Romaine (De la période archaïque à la République, De la République au Principat, Les éléments du pouvoir impérial), de l'Histoire Grecque (Période classique Période hellénistique), de l'histoire de l'économie (Le premier XXe siècle 1900-1945 Le second XXe siècle 1945-2000), de l'histoire de l'art (l'évolution des arts de la Révolution à la la seconde guerre mondiale) ainsi que d'importantes études sur le monde musulman.