Ce jour-là : le 19 mars

Ayant donné son nom à nombres de places et de rues, le 19 mars est pour beaucoup synonyme de délivrance, la date étant assimilée au cessez-le-feu qui suivit les accords d’Evian signés la veille en 1962. Mais le 19 mars, c’est plus que cela et bien loin d’être synonyme de paix. Explications.

1962, signature des accords d’Evian

Le  à l’hôtel du parc d’Évian-les-Bains, après plusieurs semaines de négociations entre les représentants du Gouvernement de la République française et du Gouvernement provisoire de la République algérienne (GPRA), des accords sont signés pour mettre fin officiellement à ce que l’on appelle encore « les événements d’Algérie » en métropole. Mettant fin à plusieurs années de guerre qui ont causé la mort de plus d’un million d’algériens et ayant entraîné celle de plus 100.000 français (harkis compris), cette signature est l’une des ultimes étapes qui aboutira à l’indépendance de l’Algérie le 5 juillet de la même année.

Une du quotidien Le Figaro du 19 mars 1962

1978, invasion du Sud Liban par Israel

Le 19 mars 1978, les troupes Israéliennes déclenchent l’Opération Litani et envahissent le Sud du Liban. Officiellement en réaction aux attaques de l’OLP qui attaque l’entité sioniste à partir du Liban, l’opération qui se solde par la mort de 1186 civils libanais et un afflux de 285.000 réfugiés,  servira de fer de lance pour déclencher d’autres intrusions en territoire libanais durant cette période de guerre civile libanaise. Ainsi, en 1982, Tsahal déclenche l’opération « Paix en Galilée » qui s’étendra jusqu’à Beyrouth soumise à une tempête de feu. Ariel Sharon y pénètre le 15 septembre 1982. Le lendemain et le surlendemain, les camps de Sabra et Chatila sont massacrés par les phalanges chrétiennes par la bénédiction de Sharon.

Opérations militaires israéliennes au Liban entre 1978 et 1982

 

2003, lancement de l’opération « Liberté pour l’Irak »

Le 19 mars 2003, le gouvernement de G.W Bush junior envahit l’Irak, officiellement pour destituer Saddam Hussein qui détiendrait des armes de destructions massives (voir le sketch de la fiole de Colin Powell au Congrès américain sur le sujet) et accusé d’être allié à al Qaïda. Les opérations durent moins de deux mois, mais les américains s’embourbent. Quatorze années plus tard, l’Irak est toujours au bord du chaos : le Kurdistan irakien est de facto indépendant avec son armée, son président, son budget et son gouvernement, et sa société civile,  des centaines de milliers d’Irakiens sont morts, les milices chiites qui se sont accaparé le pouvoir se vengent des sunnites qui à force de subir ont vu se développer ce qui se fait appeler aujourd’hui « l’Etat Islamique ».

carte de l’invasion de l’Irak

2011, l’Opération Harmattan en Libye

Dans le cadre de la vague du « Printemps arabe », la Libye se soulève contre Muammar Kadhafi. L’opportunité pour s’en mettre plein les poches est là, et le , le président français Nicolas Sarkozy reçoit à Paris les représentants du conseil national de transition. Le lendemain, la France soutenue par le Royaume-Uni, demande d’instauration d’une zone d’exclusion aérienne qui sera obtenue le 17 mars. Le 19 mars, un sommet spécial est réuni à Paris sur pour discuter des frappes contre le gouvernement libyen.  La suite on la connaît, le pays est en proie à une guerre civile, est un point de départ pour des vagues d’immigrés qui se meurent dans la méditerranée quand ils ne sont pas sujet de rejet en Europe.

 

À propos de Le Web Master

Historien & militant associatif. Parcours d'études en histoire comprenant notamment l'étude de l'histoire contemporaine (Le premier XXeme siècle ; de 1914 à 1945), de l'histoire culturelle (histoire des minorités au Moyen Age, histoire des femmes, histoire des intellectuels au moyen âge), de l'historiographie (historiographie gréco-romaine, histoire des mouvements historiographiques contemporains), l'histoire Moderne (L'Espagne au XVI-XVII siècle, les Ottomans, Des Lumières à la République), de l'histoire médiévale(Thématiques du Moyen Age en Occident : Economie, Religion, Urbanité, Pouvoir, Échiquier politique, etc), l'Histoire Romaine (De la période archaïque à la République, De la République au Principat, Les éléments du pouvoir impérial), de l'Histoire Grecque (Période classique Période hellénistique), de l'histoire de l'économie (Le premier XXe siècle 1900-1945 Le second XXe siècle 1945-2000), de l'histoire de l'art (l'évolution des arts de la Révolution à la la seconde guerre mondiale) ainsi que d'importantes études sur le monde musulman.

Leave a Reply