« Si l’Occident devait payer un droit pour chaque invention du monde musulman, il ne lui resterait rien, pas même ses sous-vêtements »

Depuis leur indépendance, les pays majoritairement musulmans connaissent de grandes lacunes  économiques en ne parvenant pas à développer leur industrie. Si de richissimes (petits) États ont réussi à partager l’argent des mannes pétrolières compte tenu du peu de population, la plupart du temps, les pays musulmans après avoir vendu à bas-prix leurs matières premières extraites de leur sous-sol achètent bien plus cher des produits manufacturés, à partir de cette même matière première, dans d’autres endroits du monde. Ainsi, bien que s’étant considérablement développé dans les domaines de l’agroalimentaire, du bâtiment, des biens de consommation et de l’énergie, le monde musulman ne produit toujours pas ses propres automobiles ou ses propres avions. Point d’équivalent d’Airbus ou de Boeing dans le monde musulman, et cela dans tous les domaines stratégiques telles l’industrie lourde ou les communications.

Le développement industriel passe souvent par des grandes entreprises des pays du G8 qui installent leurs chaines de production dans le monde musulman, lesquels laissent toutefois les autochtones développer une production autre que la leur moyennant patente. Dans les années 1990, le leader musulman Necmettin Erbakan, mentor de l’actuel président de la République de Turquie et décédé en 2011, s’était indigné du fait que l’on ne laissait pas les musulmans produire dans leur pays sans patente.

Interrogé par la presse à cet effet, celui qui fut surnommé « mücahit » répondit :

 

Journaliste : « Lors de votre voyage à l’étranger, vous avez évoqué le droit de patente (licence d’utilisation) et vous avez dit « si les musulmans vous demandaient des droits d’utilisation, il ne vous resterait plus de quoi couvrir vos jambes ». Ce jour-là, le président de la République Grecque a accusé la Turquie d’être un pays « non civilisé et barbare »

Necmettin Erbakan :

« Ces deux propos n’ont rien à voir l’un avec l’autre. Cette parole a été prononcée dans une université islamique. L’Occident ne se rend pas compte de l’importance du grand service que le monde musulman lui a rendu. Aujourd’hui, les chiffres utilisés par l’Occident sont des signes musulmans. Ce système de chiffrage de 0 à l’infini est un cadeau du monde musulman à l’humanité entière. C’est une découverte extraordinaire. Aujourd’hui, toutes les civilisations se réunissent autour de ce système décimal. Si ce système n’existait pas, on ne pourrait pas faire les 4 types d’opérations, pas d’additions, pas de soustractions, pas de multiplications, pas de divisions. Il y a de cela approximativement 40 ans, lorsque j’étais en Allemagne et que je débattais de ce sujet avec mes amis professeurs, j’ai dit à ces professeurs-là ce que j’ai répété à l’université :« Regardez, quand vous nous accordez  un droit de licence, vous nous faîtes payer ce droit. Ne vous êtes-vous pas posé la question : et si le monde musulman réclamait des droits de licence pour l’utilisation de ses cadeaux qu’il vous a donné, quelle serait votre situation ? » Lorsque je leur ai adressé cette question, ces professeurs me répondirent avec étonnement, sans savoir « mais quelle invention vous avez-nous offert ? ». C’est à ce moment-là que je leur ai répondu : « vous avez installé dans chaque magasin des gens qui manipulent les chiffres à longueur de journée (comptables), systématiquement ils effectuent des additions, des soustractions. Est-ce que vous êtes au courant que ces chiffres nous appartiennent, que vous avez appris ces opérations de nous ? Calculez combien d’additions, combien de soustractions et combien de chiffres. Si on vous réclamait pour chaque opération que vous effectuez ou chaque chiffre que vous utilisez un sou, vous allez voir que si chaque année vous donnez 10 Paris et 10 Berlin, vous n’arriveriez pas à rembourser nos droits d’utilisation. C’est la raison pour laquelle vous ne devez surtout pas ignorer ce que le monde musulman vous a rendu comme service, et que vous ne devez pas avoir de haine comme vous en avez actuellement mais de la compassion, d’éviter les tensions et de privilégier le dialogue. Déjà à cette époque nous avions souligné cela, j’ai dit que si vous deviez vous acquitter pour chaque invention, savoir, art que vous nous avez pris d’un droit, il ne vous resterait rien, pas même vos sous-vêtements. C’est la stricte vérité. Malheureusement, les Occidentaux ont pris toutes nos inventions et les utilisent sans payer le moindre droit d’utilisation (patente) et n’ont malheureusement aucun savoir sur la provenance de ces inventions ».

 

Une prise de position que l’on aimerait voire plus souvent dans les pays du tiers-monde rebaptisés pudiquement « pays en développement ».

Traduction : Jeunesse CIMG Est

À propos de Le Web Master

Historien & militant associatif. Parcours d'études en histoire comprenant notamment l'étude de l'histoire contemporaine (Le premier XXeme siècle ; de 1914 à 1945), de l'histoire culturelle (histoire des minorités au Moyen Age, histoire des femmes, histoire des intellectuels au moyen âge), de l'historiographie (historiographie gréco-romaine, histoire des mouvements historiographiques contemporains), l'histoire Moderne (L'Espagne au XVI-XVII siècle, les Ottomans, Des Lumières à la République), de l'histoire médiévale(Thématiques du Moyen Age en Occident : Economie, Religion, Urbanité, Pouvoir, Échiquier politique, etc), l'Histoire Romaine (De la période archaïque à la République, De la République au Principat, Les éléments du pouvoir impérial), de l'Histoire Grecque (Période classique Période hellénistique), de l'histoire de l'économie (Le premier XXe siècle 1900-1945 Le second XXe siècle 1945-2000), de l'histoire de l'art (l'évolution des arts de la Révolution à la la seconde guerre mondiale) ainsi que d'importantes études sur le monde musulman.

Leave a Reply