Sykes-Picot : la Nakba oubliée

Aujourd’hui, le 16 mai 2016, nous avons le devoir de nous rappeler qu’il y a cent ans jour pour jour fut signés le traité qui inaugurait un siècle de division du monde arabo-musulman : le traité de Sykes-Picot.

Par ce traité infâme, Britanniques et Français allaient pouvoir se partager les territoires du dernier état islamique autonome une fois celui-ci démembré. Pour ce faire ils utilisèrent le nationalisme pour remonter une partie des arabes contre les Ottomans. Ce même nationalisme qui avait provoqué un coup d’État et destitué AbdulHamit le dernier grand Sultan.

Une fois les territoires récupérés, escroquant au passage ceux dont ils s’étaient servis pour arriver à leur fin, ils inventèrent des pays qui n’avaient auparavant jamais existé : le Liban, la Jordanie, la Syrie et la Palestine dans sa conception actuelle, quand bien même il s’agissait du même peuple de Shâm.

Notez que tous le monde retient la date du 15 mai qui coïncide avec la Nakba, mais d’aucun ne sort dans la rue le lendemain pour dénoncer Sykes-Picot. Pourquoi ? Parce que le nationalisme a gagné, que tous les colonisés d’hier ont intériorisé les traits, les modes de gouvernance et les noms qu’on leur avait donné. Même si la Palestine dans sa version de 1947 devenait indépendante, elle sera à limage des autres territoires inventés à partir de Sykes-Picot et régit sur le modèle occidental: une dictature qui pour survivre emprunterait sur les marchés boursiers. Et vous n’avez qu’à regarder Mahmoud Abbas qui réprime de ses propres mains l’Intifada pour vous en convaincre.

Mark Sykes, co-inventeur des frontières actuelles du Moyen-Orient et dessinateur du drapeau panarabiste
Mark Sykes, co-inventeur des frontières actuelles du Moyen-Orient et dessinateur du drapeau panarabiste

Qui ici a assez d’honnêteté pour se souvenir que les couleurs du panarabisme arborées hier ont été dessinés par Sykes lui même ? Qui ici est prêt à admettre que tous les symboles de nationalisme dans ces pays émane de l’Occident lui-même ?

Qui seulement est prêt à les renier, ces symboles, à leur cracher dessus comme leurs tenants ont craché sur nos symboles ?
Et si toi, faible desprit, tu es si fier de la nationalité qu’a inventé pour toi ceux qui ont pillé tes terres et avilit tes ancêtres, demande-toi s’ils avaient appelé ton pays Bougnoulie, aurais-tu été fier d’être « bougnoule » ?

Vive la panislamisme !!! Et que périssent les nationalismes !!!

À propos de Le Web Master

Historien & militant associatif. Parcours d'études en histoire comprenant notamment l'étude de l'histoire contemporaine (Le premier XXeme siècle ; de 1914 à 1945), de l'histoire culturelle (histoire des minorités au Moyen Age, histoire des femmes, histoire des intellectuels au moyen âge), de l'historiographie (historiographie gréco-romaine, histoire des mouvements historiographiques contemporains), l'histoire Moderne (L'Espagne au XVI-XVII siècle, les Ottomans, Des Lumières à la République), de l'histoire médiévale(Thématiques du Moyen Age en Occident : Economie, Religion, Urbanité, Pouvoir, Échiquier politique, etc), l'Histoire Romaine (De la période archaïque à la République, De la République au Principat, Les éléments du pouvoir impérial), de l'Histoire Grecque (Période classique Période hellénistique), de l'histoire de l'économie (Le premier XXe siècle 1900-1945 Le second XXe siècle 1945-2000), de l'histoire de l'art (l'évolution des arts de la Révolution à la la seconde guerre mondiale) ainsi que d'importantes études sur le monde musulman.

Commentaires

Leave a Reply