Zemmour, les fachos et Noël

Ces dernières années, le réchauffement climatique nous prive de la neige si caractéristique de la période de Noël. Pour autant, c’est un autre climat qui prive la France de l’esprit jovial de la fin d’année : celui délétère du racisme et des attaques sournoises qui ont pour effet de cliver la société à des fins de récupération politique.

Depuis qu’il a outrepassé les limites de l’entendement pour ses propos sur la possible déportation des musulmans, Eric Zemmour n’est plus sur Itélé, viré comme un malpropre. Cela a généré une vague de protestations sur le web avec en première ligne toute la clique du Rassemblement Bleu Marine et assimilés dissimulés sous l’étiquette UMP, qui en appellent à la « République » et à la « démocratie« .

L’occasion de rappeler à ces prétendus « républicains » d’un autre genre, que le 31 mars 1492, lorsque les « reyes catolicos » rédigèrent le décret d’expulsion des Juifs d’Espagne, celui-ci commençait au nom…. de la République !!!

Du coup, sous couvert de démocratie, ces messiers-dames de la fachosphère  peuvent trouver qu’expulser les masses mahométanes est naturel, qu’il y a sujet à débat. Ils se vantent même d’être des Républicains et de s’inscrire dans une « longue tradition ». D’ailleurs, à  l’heure où ces lignes sont écrites, Santiago Matamoros -Saint Jean, Le Tueur de Maures- est toujours le saint protecteur de l’Espagne, comme pour dire au monde que repentance il n’y a pas eu de ces torts du passé.

L’histoire retiendra aussi que la seule fois de notre histoire où les musulmans ont été déportés et expulsés de notre pays, ce fut en 1610, lorsque Marie de Médicis ordonna le départ des Morisques qui eux étaient alors expulsés d’Espagne. C’est d’ailleurs à cette date que le Parlement de Toulouse décrète la peine de mort pour tout immigrant « morisque » entré illégalement sur le territoire. On retrouve là un parfum d’un certain discours politique.

La limpieza de sangre, littéralement la purification du sang, était une politique d’Etat qui consistait à priver de droits les descendants de musulmans espagnols, toujours considérés comme mal-intégrés, jusqu’à les expulser. On retrouve là aussi une politique d’Etat qui nous est familière, avec certains de nos politiciens délinquants impunis payés avec nos impôts qui considèrent que le musulman n’est pas intégré, et une culture du délit de faciès institutionnalisée par la fonctionnarisation de nos institutions.

Zemmour le misogyne se serait-il inspiré d’une femme au pouvoir, concept qu’il exècre, pour avancer ses idées ? L’extrême droite se revendiquerait-elle de cette époque où république rime avec populace ne sachant pas que l’eau sert à se laver ? Assistons-nous au renouveau de la limpieza de sangre ?

N’en déplaise aux ingrats, la France c’est aussi les musulmans. Ces musulmans qui ne mangent pas de cochon ou de fromage mais qui ont chassé les Nazis et permis à la France d’occuper un siège de membre permanent au Conseil de Sécurité de l’ONU, ces musulmans qui ne vont pas en boite draguer les filles mais qui marquent des buts en finale de la coupe du monde de football, ces musulmans de banlieues, des centre-villes et des villages d’antan, ces musulmans qui constituent une part inaliénable de l’histoire de France, ces musulmans qui posent le front par terre et qui croient au vivre-ensemble, à l’acceptation de l’autre dans sa différence. Ces musulmans qui se réapproprient le sens littéral de la République : la chose publique.

Et même si la facho-sphère peut se réjouir de la relaxe de Christine Tasin et de l’abandon des poursuites contre le policier islamophobe de Trappes, nous nous réjouissons des sanctions que subit Zemmour en ce moment, et ne pouvons dire que constater que « c’est irréaliste, mais l’histoire est surprenante ». Qui aurait dit il y a un mois que celui qui vend un demi-million de  livres en France serait quelques semaines plus tard jeté au pilori ? Que la fachosphère, « ce peuple dans le peuple », qui « vivent entre eux » soit autant impactée ?

En attendant, Eric Zemmour a désormais tout le temps d’aller se recueillir sur la crèche que Ménard a érigé en la mairie de Béziers et d’attendre un miracle avec ceux qui prônent l’héritage des valeurs chrétiennes tout en bafouant l’esprit de Noël qui est censé aller avec. Allez les fachos, respectez un peu votre religion et ayez un semblant de bonne volonté, c’est Noël, souhaitez le bien à votre prochain et respectez une trêve hivernale pour vous commémorer la naissance de celui qui vous apprit « la haine engendre la haine » et « tu aimeras ton prochain comme toi-même »

 

À propos de Le Web Master

Historien & militant associatif. Parcours d'études en histoire comprenant notamment l'étude de l'histoire contemporaine (Le premier XXeme siècle ; de 1914 à 1945), de l'histoire culturelle (histoire des minorités au Moyen Age, histoire des femmes, histoire des intellectuels au moyen âge), de l'historiographie (historiographie gréco-romaine, histoire des mouvements historiographiques contemporains), l'histoire Moderne (L'Espagne au XVI-XVII siècle, les Ottomans, Des Lumières à la République), de l'histoire médiévale(Thématiques du Moyen Age en Occident : Economie, Religion, Urbanité, Pouvoir, Échiquier politique, etc), l'Histoire Romaine (De la période archaïque à la République, De la République au Principat, Les éléments du pouvoir impérial), de l'Histoire Grecque (Période classique Période hellénistique), de l'histoire de l'économie (Le premier XXe siècle 1900-1945 Le second XXe siècle 1945-2000), de l'histoire de l'art (l'évolution des arts de la Révolution à la la seconde guerre mondiale) ainsi que d'importantes études sur le monde musulman.

Leave a Reply