LETTRE OUVERTE

De nombreuses voix se sont élevées, au nom de la bienpensance, pour sommer les musulmans de France à condamner les actions de Daech. Plus encore, ils devraient maintenant s’excuser pour le drame survenu en Algérie avec Hervé Gourdel. Ces quelques lignes profitables en réponse à ces voix désagréables.

Sachez que nous avons dénoncé et condamné les action de Daech bien avant que les médias occidentaux ne s’emparent du sujet. Vous ne le savez peut être pas, l’AFP étant souvent en retard sur les faits se déroulant au Moyen-Orient, mais les premières victimes de cette idéologie sanguinaire se réclamant de l’Islam sont les musulmans eux-même. Les activistes de Baghdadi somment les musulmans de reconnaître ce dernier en tant que Calife et de lui vouer allégeance, auquel cas ils sont considérés commes des apostats et sont donc tués, sans sommation aucune, ainsi que leur famille dans nombre de cas avérés. Aussi, nous avons souhaité du plus profond de nous même que cette idéologie bien connue des services secrets occidentaux ne connaisse pas l’expansion qu’elle a connue. Au lieu de cela les Etats-Unis ont préféré laisser ce groupe se développer, car avec l’avènement de Daech, tous les groupuscules anti-Occident se sont trouvés un ennemi commun à combattre. Cette configuration arrangeait Washington, de son propre aveu. Que l’expansion de Daech ne nous soit pas reproché.

Nos propres services secrets, payés avec notre argent et au nom de la République, ont laissé partir près de mille personnes avec les conséquences que nous connaissons. On voudrait nous faire croire que le Ministère de l’Intérieur, si prompt à faire disparaître des vidéos sur YouTube dès lors qu’un humoriste polémiste franchirait le Rubicon, n’arrive pas à faire supprimer toutes ces vidéos d’appel à la guerre, au meurtre et à l’infamie. Que la mise en place de l’outil logistique qui a permis l’embrigadement de français frustrés au sein de Daech ne nous soit pas reproché.

De même, nous avons oeuvré au quotidien auprès de ces jeunes délaissés pour canaliser les frustrations créées par une classe politique incapable de les voir comme des français à part entière, incapable de les regarder en face et de voir en eux l’avenir d’une nation et d’un destin commun. Nombre de nos efforts ont été rendus caduques par leur action politique qui s’est résumé à chercher des bouc-émissaires à leurs incompétences. Que les frustations engendrées par la classe politique française à l’endroit des musulmans les combattant désormais ne nous soient pas reprochées.

Ceci dit. Le monde musulman dans son intégralité a condamné les exactions de Daech, toutes mouvances confondues, et c’est très logiquement que nous nous sommes joints à eux. L’Islam ne saurait ni de près ni de loin être associés à la sauvagerie de Daech. Concernant l’assassinat honteux et lâche d’Hervé Gourdel, comme l’a très justement et à forte raison souhaité sa famille à laquelle nous nous joignons dans la douleur, il n’y aura pas de récupération politique de quelque nature.

C’est donc avec stupeur que nous découvrons votre requête qui est pour nous inaudible intellectuellement parlant. Vous demandez aux musulmans, républicains exemplaires, de s’excuser pour quelque chose qu’ils ont condamné, qu’il n’ont pas fait, n’ont pas aidé à faire, et qui ont été ignorés lorsqu’ils mettaient en garde et œuvraient sur le terrain pour faire en sorte que ça n’arrive pas ?

Nous sommes donc au regret de décliner votre demande et de vous dire clairement que nous ne participerons pas à cette campagne de culpabilisation et d’humiliation.

A tous ces médias ou politiciens qui suggèrent que nous nous excusions, nous autres musulmans de France, pour des faits que nous n’avons pas commis et que nous avons condamné bien avant eux, je pose la question : avez-vous demandé des excuses à nos concitoyens chrétiens lors du génocide des musulmans de Centrafrique, pour le Ku Klux Klan ou de toutes les atrocités commises par des fanatiques au nom de l’Eglise ou de la Chrétienté ? Avez-vous demandé des excuses à nos concitoyens bouddhistes lors du génocide de l’ethnie Rohingyas en Birmanie, pour ces 800.000 personnes qui vivent dans des camps de concentration mais dont vous ne vous parlez jamais ? Avez-vous demandé aux Juifs de France de s’excuser pour les crimes contre l’humanité commis par Israel ?

Dans chacun de ces cas et dans bien d’autres, nous avons, nous membres de la communauté musulmane française, eu la pudeur de ne pas amalgamer et de ne pas faire de la récupération politique ou de verser dans la compétition victimaire. Nous avons fait preuve de retenue et promu l’esprit républicain, préférant la raison à l’émotivité et le dialogue au déni.

Nous vous prions de faire de même.

Mais, si vous souhaitez vous aventurer sur ce terrain, il vous serait louable et logique de vous excuser au nom de la Presse pour toutes ces unes nous attaquant, nous diffamant et retournant une partie de l’opinion contre nous, et dont le populisme n’a d’autre objectif inavoué et lâche que de faire vendre quelques journaux en quête de deniers bien mal acquis. Nous n’ignorons pas que votre secteur est en crise et qu’il survit en grande partie aux frais des contribuables que nous sommes, et que pour attirer les annonceurs des journaux sont prêts à presque tout et n’importe quoi. Mais nous ne le vous demanderons jamais, au nom de nos principes. Et si, dans l’absolu, vous estimez que tous les membres d’un groupe religieux donné devraient s’excuser pour des griefs commis par un tiers se réclamant de ce groupe, alors il faut être pragmatique et reconnaitre que c’est bien aux musulmans qu’on doit des excuses.

À propos de Le Web Master

Historien & militant associatif. Parcours d'études en histoire comprenant notamment l'étude de l'histoire contemporaine (Le premier XXeme siècle ; de 1914 à 1945), de l'histoire culturelle (histoire des minorités au Moyen Age, histoire des femmes, histoire des intellectuels au moyen âge), de l'historiographie (historiographie gréco-romaine, histoire des mouvements historiographiques contemporains), l'histoire Moderne (L'Espagne au XVI-XVII siècle, les Ottomans, Des Lumières à la République), de l'histoire médiévale(Thématiques du Moyen Age en Occident : Economie, Religion, Urbanité, Pouvoir, Échiquier politique, etc), l'Histoire Romaine (De la période archaïque à la République, De la République au Principat, Les éléments du pouvoir impérial), de l'Histoire Grecque (Période classique Période hellénistique), de l'histoire de l'économie (Le premier XXe siècle 1900-1945 Le second XXe siècle 1945-2000), de l'histoire de l'art (l'évolution des arts de la Révolution à la la seconde guerre mondiale) ainsi que d'importantes études sur le monde musulman.

Leave a Reply